image du header
image du header

le billet de Cheek Magazine

14/04/2017

L’INSTANT POP

 La nuisette de Madonna dans “Like a Prayer”

 Qui, à part Madonna, aurait l’idée de se dandiner en nuisette dans une église ? Personne, évidemment. Pourtant, cette mise en scène a dû apparaître comme une évidence à la popstar lorsque, en 1989, elle a griffonné le synopsis du clip de Like a Prayer. Flashback : après un premier album bien accueilli, c’est en 1984 que la carrière de Madonna décolle pour de bon, notamment grâce au titre Like a Virgin, issu de son second 33 tours –oui, on est sur du vintage. Le morceau pose alors quelques jalons importants de l’identité de la chanteuse : son aisance à mélanger érotisme et religion dans les textes de ses chansons, d’une part, mais aussi son goût immodéré pour les sous-vêtements, dont elle fait très tôt l’un de ses principaux costumes (après tout, c’est beaucoup plus léger pour partir en tournée). Si la brassière en coton, incontournable de la panoplie de la danseuse 80’s (cf Flashdance), est alors à l’honneur, Madonna franchira un cap dans la hotness avec le clip de Open Your Heart, en 1986. Dans la peau d’une stripteaseuse, elle enfile alors un body corset noir en satin et une paire de collants résille. Succès, encore. Alors, naturellement, quand vient l’heure d’incarner à l’écran Like a Prayer –dont le texte mixe allègrement sexe et religion-, Madonna décide de joindre le geste à la parole. Elle fait appel à la réalisatrice Mary Lambert, enfile sa nuisette bordeaux et entame une danse de tous les diables, entourée d’une chorale gospel, dans une petite église typique du sud des Etats-Unis (il s’agit en fait d’un décor de studio). Le clip fait scandale auprès de certains groupes religieux, qui y voient une ode au satanisme, et est condamné par la Vatican. Dommage, car le message que Madonna a voulu transmettre, en mettant en scène des croix qui brûlent et un saint à la peau noire, est avant tout un appel à la paix et un plaidoyer anti-racisme. Trente ans après, heureusement, la polémique a disparu et le clip de Like a Prayer est considéré comme un monument de la musique, pas très loin du Thriller de Michael Jackson. Comme quoi, il suffit parfois d’enfiler une nuisette pour entrer dans l’histoire de la pop.

La Cheek Team

Partager cet article :
tous les articles good vibrations