image du header
image du header

le billet de Fiona Schmidt

24/06/2017

Ca y est, ça recommence. Les pubs pour les crèmes miracle qui transforment les cuisses Chesterfield en pattes de top model ukrainien, les magazines qui titrent tous : « Moins 3 kilos avant le maillot » ou « 30 jours pour avoir un bikini body », les fit girls qui courent dans les rues pour être encore plus fit dans leur maillot tandis que moi, je suis de plus en plus frites dans ma mayo…

Jusque là, j’avais deux solutions : me promener dans la rue avec des oeillères intégrales (dangereux), ou arrêter les frites et utiliser enfin mon abonnement au club de gym (fatigant). Cette année, j’ai trouvé un plan C, comme Chill, qui consiste à remplacer ma Liste de Choses à Faire par une Liste de Choses à Ne (surtout) Pas Faire :

– Du sport, vu que j’ai des points de côté rien qu’en faisant mes lacets. J’ai un corps, j’ai un bikini, j’ai donc un bikini body. Et puis je portais déjà un bikini quand les soeurs Jenner portaient encore des couches : depuis le temps, je pèse dans le bikini game.
– Un régime draconien, à base de jus vert et de noyaux de graines de sésame : la frustration ne fait pas perdre de poids, c’est une fille qui a passé un mois à brouter sa salade à rien qui vous le garantie.
– Acheter un bikini une taille en-dessous, « pour quand j’aurais maigri ». Désormais je prends ma vraie taille, c’est plus simple (et plus seyant).
– Des comparaisons déprimantes : plutôt que de mater les fesses des ados pré-pubères en me sentant comme Balou dans Le Livre de la Jungle, je mate les mecs.
– Des interdictions : « pas de bandeau avec des petits seins, ça écrase », « pas de triangle avec des gros seins, ça déborde », « pas de maillot à volants passé 8 ans », « pas de une pièce avant 70 ans »… STOOOOOOOOOOP !!! En été, je fais ce qui me plaît, c’est mon nouveau proverbe, mieux : mon nouveau lifestyle. D’autant plus facile à adopter que Princesse tam tam aime tous les bikini body, du bonnet A au bonnet E, et du 36 au 44.
– Des plans : vive l’impro, l’inattendu et le hasard !
Fiona Schmidt

Partager cet article :
tous les articles good vibrations